Côte d'Ivoire: les troupes de l'ONUCI plient peu à peu bagage

Publié le par Patrice Kouakou Wanset

D'ici fin juin 2017 l'Onuci, la force des Nations unies en Côte d'Ivoire aura quitté le pays. Le gouvernement ivoirien et l'opération des Nations unies en Côte d'Ivoire ont signé hier matin, lundi 17 ocrobre, le plan de transfert des activités de l'Onuci vers les autorités nationales. Présentes depuis 12 ans, à la suite de la crise de 2004-2011, les forces de Nations unies ont souvent été au centre des dissensions qui ont déchirés le pays. Mais à présent, les choses sont normalisées juge l'organisation internationale, même s'il reste encore un peu de travail.

Le paquetage des militaires et gendarmes onusiens reprend peu à peu le chemin de la Jordanie, du Bénin ou du Niger et déjà, depuis plusieurs semaines certains contingents ne sont plus remplacés dans les casernes. C'est que, selon la force des Nations unies, après 12 ans de présence et d'interposition entre belligérants, de maintien de l'ordre puis d'accompagnement et de réinsertion des ex-combattants, les curseurs semblent être au vert pour quitter la Côte d'Ivoire.

Certes, il reste quelques points à peaufiner comme l'indique une note interne des Nations unies qui souligne des défis résiduels comme les retombées de la croissance dont les femmes et les jeunes n'ont pas encore bénéficié, comme la divagation d'ex-combattants en mal de réinsertion, comme la persistance d'armes de petits calibres qui continuent de circuler ou encore une certaine faiblesse dans l'encadrement militaire des FRCI, les forces armées ivoiriennes.

Pour cela un budget de 50 millions de dollars a été abonné afin de terminer le travail entamé de rétablissement du pays et les partenaires au développement se sont engagés à poursuivre le travail onusien. L'ONU qui ne sera pas très loin puisqu'une partie de troupes présente en Côte d'ivoire ira non loin, à quelques centaines de kilomètres, chez le voisin libérien.

Par RFI

Commenter cet article