Journée Internationale de la Fille: Euphrasie Yao livre le message du Gouvernement

Publié le par Patrice Kouakou

Journée Internationale de la Fille: Euphrasie Yao livre le message du Gouvernement

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

1. Ce mardi 11 octobre 2016, l’humanité célèbre la cinquième édition de la Journée Internationale de la Fille.

2. Cette journée a été instituée par les Nations Unies en complément des Journées Internationales dédiées aux femmes, et aux jeunes en vue de : (i) promouvoir les droits des filles; (ii) combattre les différentes formes de discriminations et d’abus qui freinent leur développement socioéconomique; (iii) Et surtout, mettre en évidence les inégalités entre les filles et les garçons.

3. Cette année, le thème retenu est : «Progrès pour les filles = Progrès pour les objectifs : Un mouvement mondial en faveur des données sur les filles».

4. En effet, les filles représentent aujourd’hui 1,1 milliards de personnes dans le monde.
Mais, trop souvent les rêves et les potentiels de ce précieux groupe démographique sont entravés, notamment en raison de l’insuffisance de statistiques fiables le concernant.

5. Selon, les statistiques disponibles, dans le monde, une fille sur trois se marie avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans. Les filles qui deviennent épouses, en étant enfants, sont privées d’éducation. Ces filles sont plus exposées aux violences physiques et sexuelles et mettent au monde des enfants avant d’y être préparées physiquement et émotionnellement.

6. L’édition 2016 de la Journée Internationale de la Fille, nous invite donc à mieux répondre aux besoins sexo-spécifiques des filles, sur la base de données disponibles, qui incitent à l’action.

Chers compatriotes,

7. Le gouvernement ivoirien est conscient que l’autonomisation des filles, l’investissement dans leur éducation, ainsi que leur participation active dans les prises de décision, sont la clé pour briser le cycle de discrimination, et leur permettre de jouir pleinement de leurs droits.

8. C’est pourquoi, le Gouvernement, sous le leadership éclairé du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a engagé des investissements stratégiques, pour donner aux..filles plus de chance pendant leur petite enfance.
Il s’agit notamment de la scolarisation obligatoire pour tous les enfants de 6 à 16 ans.

9. Le Gouvernement met également en œuvre, de vastes programmes, pour éliminer les obstacles, qui pourraient entraver l’avenir des filles, à partir de la seconde décennie de leur vie.

Il s’agit : (i) du programme de lutte contre les grossesses précoces, pour leur permettre d’achever les études secondaires et universitaires; (ii) du programme d’autonomisation socioéconomique, qui donne à travers nos Institutions d’Éducation et de Formation (IFEF), une seconde chance aux filles déscolarisées et non scolarisées, de s’insérer dans les secteurs de l’emploi et de l’entreprenariat; (iii) du programme d’insertion des jeunes avec l’Agence Emploi Jeunes qui met un accent particulier sur l’amélioration de l’employabilité des jeunes filles; (iv) et du programme Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire qui œuvre à faciliter l’insertion des filles diplômées dans la gestion des affaires publiques et privées et leur positionnement aux postes de décision nominatifs et électifs.

Par ailleurs, de nouveaux programmes tels que : le programme de Lutte contre les Violences basées sur le Genre intensifieront les actions contre les mariages précoces, les violences physiques et sexuelles ainsi que la prostitution sous toutes ses formes;

Mesdames et Messieurs,

Chers compatriotes,

10. Pour apprécier les résultats de ces énormes efforts, le Gouvernement met un point d’honneur à disposer de données pour documenter ses interventions.

11. C’est pourquoi, la Journée Internationale de la Fille édition 2016, constitue une opportunité pour encourager les partenaires, à soutenir les efforts du Gouvernement, en particulier, ceux concernant la collecte, et l’analyse des données désagrégées par sexes.

12. Cette journée constitue également l’occasion : (i) de demander aux jeunes filles, d’abandonner la facilité et de s’accrocher au programme de mentorat, de coaching et d’accompagnement individuel à travers le Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire que le Gouvernement met à leur disposition ; (ii) C’est aussi le moment, d’appeler les parents, les familles et la communauté à soutenir et à collaborer avec le Gouvernement pour permettre à nos filles de grandir en sachant que l’égalité est un droit.

Je vous remercie

Source: Ministères

Commenter cet article