Pharmafrica Expo 2017 : Abidjan, plaque tournante de l'industrie pharmaceutique en octobre

Publié le par Patrice KOUAKOU

 
Pharmafrica Expo 2017 : Abidjan, plaque tournante de l'industrie pharmaceutique en octobre
 

Arrivée vers la fin de la cérémonie, la ministre Raymonde Goudou a félicité Dr Linda Kaboré pour son leadership. « C’est important pour nous de voir que ce secteur de la pharmacie émerge en qualité », a-t-elle souligné.

Pharmafrica Expo 2017 : Abidjan, plaque tournante de l'industrie pharmaceutique en octobre

Le Dr Aka Aouélé, président d’honneur de la première édition de Pharmafrica Expo 2017 a procédé, ce mercredi 15 juin 2017, au lancement de dudit salon. La cérémonie s’est déroulée à la maison du pharmacien, à Abidjan-Cocody, sise aux 2 Plateaux-Vallon.

Présentant le projet, Dr Bouboutou Linda Kaboré, président du comité d’organisation a, dans un premier temps indiqué que ce salon se tiendra les 12, 13 et 14 octobre 2017, au Palais des Congrès du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Avant d’expliquer qu’il s’agit du premier salon d’affaires, de compétences et d’intelligences destiné aux acteurs du secteur pharmaceutique, parapharmaceutique et cosmétique. A cette occasion Abidjan va accueillir plus de 5000 visiteurs. Ce sont 200 stands sur une surface d’exposition de 2500 m2 qui seront dressés sur le site.

Poursuivant, elle a souligné que ces trois jours qui s’articuleront autour de plénière, congrès, conférences et ateliers  vont « permettre aux professionnels d’échanger, de s’informer des dernières innovations technologiques ». Ce forum, à l’en croire, va permettre également aux étudiants de se familiariser avec leur future profession. Et d’ajouter que le grand public va apprendre à connaître au cours de cet événement, l’univers pharmaceutique. « Pharmafrica Expo 2017 est une plateforme de découverte, d’information, de formation, d’échange, et d’actualisation sur les cadres légaux et réglementaires au plan national et international », a insisté Dr Linda Kaboré.

Sur le plan de la thématique, les participants à la 1ère édition de Pharmafrica Expo 2017 aborderont les « Nouvelles tendances pharmaceutiques ». Il s’agira pour eux de revisiter l’évolution de la règlementation pharmaceutique en Afrique, de se pencher sur le rapport « santé, hygiène et environnement ». Egalement ce forum abordera, la question de la médecine traditionnelle et naturelle.

Selon Dr Kaboré, Pharmafrica Expo 2017 permettra  entre autres, d’informer sur les dernières avancées pharmaceutiques,  de favoriser le lancement de produits, de promouvoir les innovations et les dernières technologies auprès de décideurs clés. Cette première édition, a-t-elle annoncé sera marquée par des Awards (Prix mon pharmacien a du talent, Prix du meilleur stand) et un don à l’Ufr de médecine et de pharmacie.

Pour sa part, Dr Ouattara Kanigui, président de l’Union nationale des privés de Côte d’Ivoire a affirmé que ce salon vient combler un vide. « En Côte d’Ivoire, il n’y avait pas de salon dédié à la pharmacie », a-t-il fait savoir et d’ajouter que cet évènement va contribuer à la formation continue des pharmaciens.

Président du Conseil national de l’ordre des pharmaciens de Côte d’Ivoire, Dr Boguifo Charles a appelé les pharmaciens à adhérer à cette initiative. Et cela afin de positionner sur l’échiquier international sur le plan pharmaceutique. « Dans le domaine de la pharmacie, la Côte d’Ivoire est une plateforme importante parce que le secteur est en plein essor », dira-t-il.

Représentant, la ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Professeur Malan Kla Anglade a indiqué aux organisateurs de ce salon que la ministre Raymonde Goudou-Coffi adhère aux thématiques abordées. « Les attentes de Mme la ministre, c’est de saisir cette opportunité pour mettre au centre de l’activité pharmaceutique, l’éthique et la déontologie », a-t-il souligné.

Arrivée vers la fin de la cérémonie, la ministre Raymonde Goudou a félicité Dr Linda Kaboré pour son leadership. « C’est important pour nous de voir que ce secteur de la pharmacie émerge en qualité », a-t-elle souligné.

CHEICKNA D. Salif

salifou.dabou@fratmat.info

Commenter cet article