Entretenir le principe des alliances pour garantir la paix sociale

Publié le par Patrice Kouakou

Les alliances entre les différentes populations, les tribus ou les ethnies rétablissent la concorde des communautés.

Les alliances sont nécessaires pour des pays qui ont aujourd'hui besoin de vecteur de consolidation de leurs patries fragilisées par plusieurs années de dérives de tous genres.

L’observation de ces valeurs culturelles évite la guerre fratricide. Car la dignité de la personne humaine, le respect des valeurs morales, le respect des assemblées gérontocratiques, le respect des autorités constituées et la discipline continuent d’influencer positivement les sociétés où la culture africaine est toujours vécue.

Ces alliances sont comme des bornes pour garantir la paix sociale entre les populations. Leurs fondements touchent quelquefois à l’histoire même des peuples.

En Cote d’Ivoire, il ya des alliances parmi les grands groupes comme les Akan, les Gour, les Krou etc. Ces alliances reposent sur l’histoire commune des peuples, sur des faits historiques rapportés toujours à l’avantage du peuple auquel appartient le conteur. Les  peuples de Cote d’Ivoire s’entremêlent à travers les alliances. Par exemple, dans le cas des alliances, combattre son allié c’est se combattre soi même. Les alliances sont de type patronymique et interethnique.

En Cote d’Ivoire, il ya 60 ethnies pour 05 groupes ethniques (Dan, Krou, Mandé, Akan et Gour). Les alliances se vivent tant au niveau local et/ou national qu’au niveau interafricain.

Les alliances en Afrique en général et en Cote d’Ivoire en particulier ont une valeur culturelle prépondérante.

Les Dan et leurs subdivisions ethniques (Gouro, Wan, Gagou…) sont en alliance avec les Gour et leurs subdivisions ethniques ( Sénoufo, Djimini, Tagounan…) ; les We sont en alliance avec les Dan et leurs subdivisions ethniques ; et les Mandé sont en alliance avec les Dan.

Vu la pléthore de richesses que constituent les alliances, l’on est exhorté au respect de la dignité de la personne humaine, à l’égalité entre les groupes sociaux et les groupes ethniques.

Le principe des alliances préconise l’obligation de fraternisation et d’assistance mutuelle, l’obligation du respect mutuel.

Cette valeur culturelle exige de tous l’observation de la paix sociale entre les différents peuples. Le principe des alliances est un gage de développement durable et de confiance, et un véritable vecteur de sociabilité qui accompagne la paix perpétuelle.

Patrice Kouakou

 

Commenter cet article