DiploFoundation / Diplomatie humanitaire : Des ivoiriens honorent leur pays

Publié le 27 Février 2018

  

Sur 26 candidats retenus sur le plan mondial, trois (03) ivoiriens ont été sélectionnés pour les dernières sessions 2017 des cours à DiploFoundation de Malte, en collaboration avec la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Il s’agit d’Eugène N’ dri, Samuel Amani Jean-Baptiste N’douba respectivement Économiste, Journaliste professionnel et Logisticien humanitaire. Ils sont tous issus de la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire.

Après 4 mois de cours accélérés (Septembre 2017 à Décembre 2017), des cours coordonnés par Christopher Lamb, ancien ambassadeur d’Australie et actuel Conseiller spécial de la Croix-Rouge australienne, une évaluation et un travail de recherche ont suivi. A l’issue de la proclamation des résultats le 12 février 2018, Eugène N’ dri, Samuel Amani Jean-Baptiste N’douba ont été admis honorant leur pays, la Cote d'Ivoire.

Ces trois ivoiriens figurent désormais sur la liste d’un peu plus de 5.000 diplomates humanitaires repartis sur tous les continents depuis que DiploFoundation a reçu l’accréditation académique de ces cours en 2007 par l’université de Malte.

Ils deviennent respectivement les premiers diplômés  dans leurs corporations respectives en Côte d’Ivoire (N’dri Eugène, premier en Economie gazière à obtenir ce diplôme, Samuel Amani, premier Journaliste professionnel et Jean-Baptiste N’douba, premier Logisticien humanitaire).

En effet, 8 modules au programme leur ont permis de maîtriser les connaissances de base, les concepts, les acteurs et les institutions dans le domaine de la diplomatie humanitaire. Ils ont appris le droit international humanitaire et développé leurs compétences en plaidoyer et en négociation.

La mission de DiploFoundation est de renforcer la participation significative de toutes les parties prenantes dans la diplomatie, les relations internationales et les domaines politiques. Elle vise à accroître le pouvoir des petits États et des pays en développement pour influencer leur propre avenir et leur propre développement; accroître la légitimité de l'élaboration des politiques internationales; et améliorer la gouvernance mondiale et le développement des politiques internationales.

Le diplomate humanitaire travaille pour ou avec les gouvernements à tous les niveaux ; surtout avec les ministères des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Santé, des Affaires sociales souvent en cas de crise grave ou en situation de conflit national ou international.

Patrice Kouakou

Rédigé par Patrice KOUAKOU

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :